Sites Historiques et Monuments en Pévèle

Visite guidée des Sites Historiques en Pévèle

Cette région chargée d'histoire, abrite des sites historiques remarquables qui enchantent aussi bien les passionnés d'histoire que les curieux à la découverte de nouveaux horizons. Alors, que visiter en Pévèle 🤔 Suivez le guide 🧭

Site Historique à Bouvines : Le Monastère

Le Monastère de Bouvines est situé à proximité de Cysoing (moins de 2km). Il se dresse au milieu d'un domaine boisé de sept hectares. Il est Construit en 1868, il servait à l'origine de résidence à Félix Dehau, Maire et figure notable de Bouvines.

Félix Dehau, un chrétien engagé, a largement contribué à la vie communautaire et à l'église locale. Il a notamment joué un rôle l’édification de l’église de Bouvines ainsi que dans la construction de la Cathédrale de Lille.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands réquisitionnent le bâtiment et expulsent la famille Dehau. En réponse, la famille fait le vœu de consacrer la demeure à des fins religieuses si Dieu protège la population locale. Ils tiennent leur promesse et remettent la propriété aux sœurs dominicaines en 1945.

Les sœurs y restent jusqu'en 2003, puis la Communauté du Chemin Neuf prend le relais pour poursuivre les missions chrétiennes du monastère.

Un incendie dévastateur ravage le monastère le 6 janvier 2005, mais épargne l’hôtellerie et la chapelle. Aujourd'hui, le monastère reste un lieu de vie et de retraite, animé par la Communauté du Chemin Neuf. Ils continuent de promouvoir la prière et la vie communautaire.

Site Historique Cysoing : La Pyramide de Fontenoy

La Pyramide de Fontenoy est située à Cysoing au nord-est de la Pévèle-Carembault, Hauts-de-France. Également appelée la Pyramide de Cysoing, ce monument a une histoire qui mérite d'être mise en lumière.

La Pyramide de Fontenoy a été érigée en 1751 pour commémorer le séjour de Louis XV, les 14-15-16 mai 1745. Il commémore la victoire des troupes royales lors de la bataille de Fontenoy.

Description et Architecture de la Pyramide de Fontenoy

Le monument a la forme d'une pyramide tronquée, érigée sur un socle carré. Il s’agit en fait d’un obélisque triangulaire en pierre bleue de 16.75 mètres. La Pyramide de Fontenoy est ornée d'une inscription commémorative expliquant son importance historique et commémorative. Sa conception est simple mais élégante, reflétant les styles monumentaux du XVIIIe siècle.

La Pyramide de Fontenoy sert non seulement de point de repère local mais aussi de rappel de l'histoire militaire française. Elle symbolise le courage et la stratégie militaire, lors de la guerre de succession d'Autriche

Sa flèche arbore au sommet, un écusson aux armes de France ainsi qu’une fleur de lys

L'édifice est classé au titre des monuments historiques depuis 1840, dans la première liste initiée par Prosper Mériméepicto de lien externe

L'accès au monument est généralement ouvert au public, permettant aux visiteurs de venir contempler le site et de réfléchir à son importance historique. Il est aussi souvent inclus dans des circuits de randonnée ou des itinéraires cyclistes de la région. Il offre ainsi une pause culturelle enrichissante lors de balades dans la Pévèle.

Informations et contact


📍 Accés fléché depuis le centre de Cysoing

📞 Mairie : 03 20 79 44 70

🌐 Culture.gouvpicto de lien externe

Site Remarquable à Mons-en-Pévèle : Le Pas Roland

Le Pas Roland est situé en haut de Mons-en-Pévèle, commune de la Pévèle-Carembault, Hauts-de-France. Il s'agit d'une plaine incurvée en forme d’amphithêatre qui offre un panorama exceptionnel.

Ce site insolite abrite plusieurs légendes, dont la plus célèbre est celle du cheval de Roland, neveu de Charlemagne. Selon la légende, un cheval agacé par des moustiques en buvant à la fontaine Saint-Jean, donna un violent coup de sabot, créant ainsi ce creux nommé le Pas Roland. Ce cheval entra alors dans la famille des chevaux légendaires.

Vue du Pas roland à Mons en Pévèle

Un lieu de rassemblement et de pourparlers...

L'origine de cette excavation est en réalité moins romanesque, puisqu'il s'agit en fait d'une ancienne carrière de grès.

On prête toutefois d'autres "faits" au Pas roland, puisqu'il aurait servit de lieu de pourparlers à la fin du XIIIème siècle. En effet, ce serait à cet endroit que des pourparlers auraient eu lieu entre troupes flamandes et les toupes françaises, commandées alors par Philippe Le Bel. Les tractations échouèrent, la bataille de Mons-en-Pévèle eut lieu en aout 1304 et tourna à l'avantage des troupes françaises.

Le Pas Roland perpétue la tradition

En effet, jadis lieu de pourparlers, le site accueille désormais une fête médièvalepicto de lien externe qui a lieu le 1er dimanche de juin.

Informations et contact


📍 Mons-en-Pévèle

📞 Mairie : 03 20 59 21 10

🌐 Mairie de Monspicto de lien externe

Site Remarquable à Mons-en-Pévèle : La Salle des Batailles

La Salle des Batailles se situe à la médiathèque de Mons-en-Pévèle. L’espace de 120m² propose un voyage dans la vie quotidienne au Moyen-âge, à l’époque des batailles de Bouvines et de Mons-en-Pévèle au XIIIème siècle.

Un retour sur une période faste pour les rois de France

Le musée retrace la rivalité franco-anglaise au travers des batailles de Bouvines, qui fut un des premiers théâtres du conflit en 1214, à la bataille de Mons-en-Pévèle, en 1304. La période fut une période faste pour les rois de l'époque puisqu'elle correspond à l'agrandissement du domaine royal. L’exposition est présentée sous forme ludique et adaptée au public scolaire, des supports pédagogiques sont d’ailleurs proposés sur le site de la mairie.

Informations et contact


📍 Médiathèque Rue de l'Abbaye Mons-en-Pévèle

📞 Mairie : 03 20 59 06 67

🌐 Mairie de Mons picto de lien externe

Salle des Bataillespicto de lien externe

picto accès PMRAccès PMR

Orchies : La Tour à Diable

La Tour à Diable est un vestige médiéval, construit en 1414 et situé à Orchies, commune de la Pévèle-Carembault, Hauts-de-France. Il s'agit d'une tour d'environ sept mètres de diamètre et principalement construite en briques. L’ouvrage faisait partie des défenses de la cité médiévale et protégeait son angle ouest. En témoignent des éléments défensifs comme des ouvertures de tir, un chemin de ronde et une tour de guet. On peut voir les traces des anciens remparts qui l'entouraient.

photo du site historique la Tour à Diable à Orchies

Un monument aux multiples destinées

Initialement destinée à la défense, la tour a aussi servi de prison. Bien que l'utilisation des salles comme cellules ne soit pas datée précisément, une porte à guichet quadrillée au premier niveau suggèrent une utilisation carcérale aux 17ème et 18ème siècles. D’autres éléments viennent appuyer cette hypothèse tels que des gravures sur les murs ; des bâtons représentant le décompte des jours, des noms ou encore des dates.

Un plan de 1796 indique que la tour a également servi de dépôt de poudre pendant la Révolution française. L’ouvrage est alors répertorié : « n°8 : Tour du magasin à poudre ».

La Première Guerre mondiale n'épargne pas le ville d'Orchies et la Tour à Diable subit d'importants dégâts. Ce site historique va ensuite connaître la période de reconstruction d'après guerre et bénéficier du classement "Monument Hstorique" en 1922.

En 2022, la ville d'Orchies acquiert l'ensemble du site de la Tour à Diable.

Informations et contact


📍 76 Rue Jules Ferry ORCHIES

📞 Mairie : 03 20 64 68 00

🌐 Patrimoine HdFpicto de lien externe

Templeuve-en-Pévèle : Le Château Baratte

Un Chef-d'œuvre Architectural

Le Château Baratte se situe à Templeuve-en-Pévèle, commune de la Pévèle-Carembault, Hauts-de-France. Initialement connu sous les noms de château de Vertin puis de château Bellevue, il est un chef-d'œuvre architectural de style éclectique avec des influences néo-renaissance. Situé dans un parc majestueux aux arbres centenaires, ce lieu historique fut érigé en 1860 sur la demande d'Yves Joseph Baratte, notaire et maire de Templeuve, et achevé par son fils Eugène Baratte.

Ce magnifique château se distingue par son toit à la Mansart aux angles coupés, ses murs en brique et pierre qui rappellent l'époque Louis XIII, et ses décors sculptés inspirés de la Renaissance. Chaque façade du château illustre une des quatre saisons, ajoutant une dimension poétique à sa structure robuste.

Un Témoin de l'Histoire

Au cours de son histoire, le Château Baratte a traversé des périodes sombres, notamment lors des deux guerres mondiales. Occupé par les troupes allemandes en 1914-1918, il a été le théâtre de nombreux défis et transformations. Pendant la Seconde Guerre mondiale, après avoir été pillé, il a servi de refuge à des familles sans abri jusqu’en 1950

Après des années d'abandon, la famille Baratte a vendu le château et le parc à la commune en 1960. Une restauration méticuleuse a ensuite sauvé le bâtiment de la mérule, un champignon destructeur, revitalisant ainsi cette structure historique. Depuis 2002, le château sert de siège aux services administratifs de la mairie.

Découvertes et Promenades

Les visiteurs peuvent aujourd'hui admirer des copies des aquarelles originales d'Eugène Baratte, qui ornent les murs de la mairie et témoignent de la splendeur passée du château. Une porte marquée par l'impact d'une balle de 1918 reste un poignant rappel des tumultes historiques.

Le parc du château offre un cadre idéal pour la détente et les promenades, avec un vaste espace de jeux pour les enfants et des sentiers ombragés pour les adultes. C'est un lieu où l'histoire et la beauté naturelle se rencontrent, offrant aux visiteurs un aperçu fascinant du patrimoine local et de l'art architectural.

Informations et contact


📍 Rue Georges Baratte TEMPLEUVE-EN-PÉVÈLE

📞 Mairie : 03 20 64 65 66

Templeuve-en-Pévèle : Le Moulin de Vertain

Voici un site historique mythique gorgé d’histoire. Le Moulin de Vertain est également connu sous le nom de Moulin Blanc. Il est situé à Templeuve-en-Pévèle, commune de la Pévèle-Carembault, Hauts-de-France. Le Moulin de vertain, édifié au XV siècle, mesure 10,20 mètres de haut et est entièrement construit de briques et coiffé d’un toit à bardeaux en bois.

C’est un moulin-tour à pivot central, c’est-à-dire que seule sa toiture est orientable pour être face au vent. A l’époque le moulin est créé pour moudre les grains, une activité importante pour l’économie locale.

L'Histoire du Moulin de Vertain

Le Moulin de Vertain a une longue histoire. En 1328, il apparaît dans les livres sous le nom de "Moulin de Viertain". En 1616, il prend feu à cause de faits de guerre, mais grâce à des rénovations, il est remis sur pied en 1691.

En 1908, il est laissé à l’abandon suite à l’arrêt de sa production de farine. Il connaît ensuite la guerre 14-18, où il est malmené par les soldats qui viennent y prendre le bois. C’est en 1973 que la Mairie achète le Moulin de Vertain. Il est alors restauré, et c’est alors en 1978 qu’il est classé Monument Historique.Sa dernière rénovation date du début des années 2000.

Le Moulin de Vertain est situé Templeuve-en-Pévèle à côté d’une longue route de pavés, un point de repère iconique pour le Paris-Roubaix ! Vous pouvez le visiter, observer son mécanisme et apprendre son histoire en prenant rendez-vous sur le site de l’association « Les amis du Moulin » !

Informations et contact


📍 12 Plaine de Vertain TEMPLEUVE-EN-PÉVÈLE

📞 03 20 64 65 66

Amis du Moulin de Vertainpicto de lien externe

picto d'un temple représentant les Sites Historiques en Pévèle

Sites Historiques

picto d'un arbre représentant les Espaces Naturels en Pévèle

Espaces Naturels

À lire bientôt !

picto d'un temple représentant les Loisirs et Sorties en Pévèle

Loisirs et Sorties

À lire bientôt !